Zébra3

10 quai de Brazza

(Fabrique Pola)

33 100 Bordeaux - France

zebra3@buy-sellf.com

Tel +33 (0) 9 52 18 88 29

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Bettina Samson - Alligator Wine

16 mai au 16 juin 2019 - Fabrique Pola - 10 quai de Brazza à Bordeaux
vernissage jeudi 16 mai à 18h30 + soirée musiques & performance EBABX

Entrée libre du mercredi au dimanche de 13h à 19h (sauf jour férié) + nocturnes les jeudis jusqu'à 21h

Aussi expérimentale qu'anthropomorphe, l’œuvre de Bettina Samson tente de chevaucher le temps et l’espace à travers une pratique plastique protéiforme. Ses œuvres s’inspirent d’anecdotes historiques, l’artiste remontant le fil des découvertes scientifiques ou de pratiques artisanales et industrielles, débusquant, par incidence, les paradoxes de la modernité. 

Le panorama qu’offre cette exposition  permet de revenir sur une dizaine d’années de création à travers des sculptures en verre ou en céramique, mais également des épreuves photographiques, des tableaux de verre gravé et des installations. Pour l'occasion, l’artiste a par ailleurs réalisé une importante photographie argentique, Silver Nuclear Dust IV, ainsi que quatre grandes sculptures en céramique.

 

Cet ensemble hétérogène est relié par une ambitieuse chorégraphie imaginée par l’artiste. L’espace est organisé à travers des motifs graphiques découpés, supports de ses sculptures en céramique, inspirés des récits de la jeune Shaker Emily Babcock (1), datant de 1843. À cette époque, c’est à partir de l’expérience de transes mystiques que des personnes de la communauté Shaker ont donné naissance à d'étonnantes trames de signes et de symboles. Ces formes indéchiffrables font écho aux contorsions complexes des sculptures de Bettina Samson. Elles représentent ainsi l’effort perpétuel de l’artiste à créer des pièces qui jouent de la tension entre le fondement et le débordement.

 

Exposition inaugurale des nouveaux espaces de diffusion artistique de la Fabrique Pola (2), Alligator Wine présente cette série d’œuvres en dialogue avec la nouvelle installation in situ, La Vase et le Sel (Hoodoo Calliope), imaginée par l’artiste à Bègles pour la Commande artistique Garonne de Bordeaux Métropole, inaugurée le 6 juin 2019. Dotés de bouches aussi expressives que muettes, les sifflets de la sculpture en faïence Anima (Steam Whistles), l'une des pièces clefs de l'exposition, prennent vie, pour ainsi dire. Ils font écho à l'imposante La Vase et le Sel, qui consiste en un orgue à vapeur fonctionnel, sculpture gazeuse et sonore. Les 38 sifflets en bronze, à leur manière parfaitement accordés, sont installés sur un cadre métallique, l’ensemble prenant place entre l’Unité de Traitement et Valorisation des Déchets Astria et le fleuve La Garonne.

 

La Vase et le Sel incarne explicitement l’histoire enfouie de Bordeaux. Alimentée par la vapeur sous pression émise par l’usine Astria, sa forme élancée se fond dans le cadre industriel. Au rythme des marées du fleuve, ses sifflets joueront à chaque étale de marée un morceau de musique parmi une série de compositions originales inspirées de la musique expérimentale et des polyphonies africaines et haïtiennes. Ces sons, qui évoquent la musique des brass-band et du Funeral Jazz, orchestres de cuivres de la Nouvelle-Orléans, reconstituent une voix et donnent corps à un passé refoulé. L'histoire de la terre lointaine de la Louisiane, sédimentant une trajectoire culturelle globale qui témoigne du rôle important tenu par Bordeaux dans la colonisation et la traite atlantique, la révolution haïtienne, et la redéfinition d’une identité culturelle au tournant du XIXème siècle. 

 

Ces rebonds, qui vont de la sculpture abstraite, des pièces en verre minimales à des installations presque figuratives, invoquant une expérience historique immanente, illustrent bien la pratique de Bettina Samson. 

Si les matériaux utilisés sont hétérogènes, ils ont pour point commun une résistance à l’immutabilité. La céramique brute s’apparente à de la pierre tandis que les corps rigides passent pour élastiques. Les creusements et les trous génèrent le motif et la matière en fusion se refroidit en tableaux. Le verre borosilicate explore la continuité de formes alambiquées ou réversibles. La cinétique de la figure s'amalgame avec l'animisme. L'obscurité d'une poussière radioactive illumine des négatifs en l'absence de toute exposition. Les accidents qui surviennent dans le processus de création deviennent in fine des éléments à part entière. La tendance à la métamorphose se traduit également dans le choix des sujets, les œuvres de Bettina Samson commençant souvent par une idée et aboutissant ailleurs. Pourtant, ces points cardinaux n'auront pas nécessairement de liens visibles, les associations disjointes étant capables de combler les gouffres temporels ou spatiaux, permettant à Bettina Samson d'aborder à la fois des dimensions sociales, relationnelles et historiques.

Jessica Saxby

(1) Au cours des cérémonies de ce mouvement millénariste, « enthousiaste », fondé par Ann Lee et qui a eu son apogée au milieu du XIXe siècle aux Etats-Unis, les adeptes Shakers connaissent des extases lors desquelles ils se secouent ou s'agitent rythmiquement (d'où leur surnom). Égalitaristes voire féministes, à la singularité radicale, ils prônaient la communauté des biens et le célibat. Ils sont très connus pour leur mobilier « minimaliste ».

(2) La Fabrique Pola, port d’attache de pratiques artistiques et culturelles en Nouvelle-Aquitaine, jette l’ancre sur la rive droite de Bordeaux dans un vaste entrepôt réhabilité par la Nouvelle Agence architectes et imaginé collectivement. Ce nouveau site et son contexte exceptionnel ouvrent un horizon d’invitations adressées aux publics et concernées par eux. L’amarrage de la Fabrique Pola s’amorce début mai 2019 avec les portes ouvertes du lieu, poursuit sa manoeuvre artistique avec une programmation subtile et spectaculaire signée des habitants du projet, notamment dans le cadre de la Saison Liberté, pour s’ancrer définitivement le vendredi 13 septembre 2019 lors d’un temps inaugural festif et panoramique !

PROGRAMMATION AUTOUR DE L'EXPOSITION

Vernissage jeudi 16 mai à 18h30

Zébra3 et Bettina Samson invitent les étudiants de l'EBABX Ecole supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux pour une soirée musiques & performance.

 

20h à 22h - Hugo Bost, « Till the end », installation sonore, musique sans amour, sans but, sans fin

21h à 21h35 - Isis e Alexia (Isis Lherm et Alexia Caunille), « Abyssal story telling », performance

21h à 21h30 - Galibier 14 (Alexis Toudic), Concert musique générique

21h30 à 22h - Daría (Déborah Sierra), Ballades rythmiques

22h à 22h35 - angst (Hugo Brillet et Benjamin Datowski), Minimal analog live noise core

22h35 à 23h15 - DJ Vénus (Anouk Lalanne), DJ set Italo-Disco / Synth-Pop / New-Wave

23h15 à 00h - Zaar x Lapaz (YRUSO), DJ set Hip-Hop / Baile / Trap / Dancehall (first dance of summer provided by YRUSO with exclusive productions and amazing tracks selected with love)

 

Samedi 18 mai jusqu’à 22h

Ouverture pour la Nuit des musées 

 

Jeudi 6 juin à 19h

Inauguration de l’œuvre La Vase et le Sel (Hoodoo Calliope) rue Louis Blériot - Site ASTRIA à Bègles

 

Espace DOCUMENTA

Lieu d'information et de médiation en parallèle de l'exposition, pour tout savoir sur l’œuvre La Vase et le Sel (Hoodoo Calliope), avec une installation vidéo réalisée par Emmy Chinchon et Mélanie Leroy, étudiantes de l’EBABX Ecole supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux.

 

Les mercredis 5 et 12 juin - 10h à 12h

Ateliers sérigraphie pour les 8-12 ans avec L’Insoleuse.

Inscription ici !

A tous moments sur réservation

Visites de l’exposition pour les groupes avec notre médiatrice culturelle.

Ce projet reçoit le soutien de Bordeaux Métropole dans le cadre de la Commande artistique Garonne