Simon Nicaise, les trois huit, 2021. © Simon Nicaise

Simon Nicaise, production avec Antoine Bénély, soudeur, à l'atelier Zébra3, Avril 2021. © Louise Couffignal / Zébra3

ecroulement.Still002

ecroulement.Still002

Sara Favriau, Extrai vidéo, Septembre 2021. © Sarah Favriau

2021-09-18 15.59.23

2021-09-18 15.59.23

Sara Favriau, performance, Septembre 2021. © Louise Couffignal / Zébra3

Programme SUITE 2021 - Expositions de Sara Favriau & Simon Nicaise

2 décembre 2021 au 20 février 2022 - Fabrique Pola, 10 quai de Brazza à Bordeaux
Entrée libre du mercredi au dimanche de 15h à 19h *  (Fermé du 20 décembre 2021 au 4 janvier 2022)

Programme SUITE 2021 - Expositions de Sara Favriau & Simon Nicaise

Le facteur temps agit comme dénominateur dans les processus de recherche que déploient Sara Favriau et Simon Nicaise. Chacun à sa manière nous propose
de partager un mode de relation aux autres, à la nature et au travail artistique qui privilégie des temporalités longues.
Le temps est pensé à échelle géologique pour Sara Favriau, qui engage une dynamique d’immersion dans le contexte de la forêt, et il est de l’ordre du générationnel pour Simon Nicaise autour des questions de transmission, de geste et de savoir-faire.
À l’invitation du
Centre national des arts plastiques qui a soutenu les deux projets artistiques, Zébra3 propose à ces deux artistes de restituer une partie de leur cheminement empreint d’une attention sensible aux êtres et aux éléments que leur travail engage.

Sara Favriau

Rapidement, je compris que mon mental s’activait à résoudre l’urgence et ! qu’injonction faite à cet état, il ne fallait pas fléchir

Depuis 2019, Sara Favriau a engagé une collaboration sur le long-cours avec des biologistes de l’URFM, de l’INRAe Avignon, avec pour ambition d’apporter
un angle sensible mais aussi transgressif sur les forêts, les souffrances multiples qu’elles subissent. Le dessein central est de partir éprouver le pouls de la forêt in situ, accompagnée de chercheurs, biologistes et botanistes : intervenir, sculpter, performer, inviter un chorégraphe, un auteur, filmer une performance…
Pour son exposition à Zébra3, l’artiste a réactivé une des cabanes qu’elle a réalisées lors de son exposition en 2016 au Palais de Tokyo. La Cabane a été
brûlée et ses cendres collectées.
Les flammes de la cabane, ses cendres…font échos aux paradigmes des forêts de plantations de bois Douglas du Morvan - dont les sols s’épuisent, conséquence
de la mise en culture d’arbres pour les filières de bois de chauffe, de pâte à papier et de construction. Le bois Douglas de la cabane provient d’une de ces forêts.
Cette performance met en exergue les méga-feux qui se propagent et la vie éphémère d’une œuvre d’art, donc humaine, face au temps long de la nature. Les
cendres sanctuarisées évoquent par opposition, le caractère éternel que l’homme développe par le travail de mémoire. En effet, les cendres et la captation de cette mise à feu devenue un film symbolisent en chœur la résurrection rituelle d’une œuvre et de la «forêt». Par-là, ce feu est résolument optimiste.

Simon Nicaise

Tour de France

Le projet de Tour de France de Simon Nicaise crée, de ville en ville et de métier en métier, les conditions pour étendre le spectre des domaines de sa pratique, notamment auprès d’artisans détenant des techniques spécifiques jusqu’alors méconnues de l’artiste. Au fil de différentes étapes, il se forme à des savoirs et techniques dont il nourrit sa pratique actuelle et à venir. De ce nomadisme volontaire naît une série d’œuvres, apparues dans le frottement à des professions et des formes de transmission exigeantes, mais aussi à des pratiques amateurs et des métiers non compagnonniques.
Ce Tour de France est l’occasion pour l’artiste de délocaliser sa pratique et déplacer son atelier, de découvrir de nouveaux savoir-faire et se former à de nouveaux outils.

Le Programme Suite initié par le Centre national des arts plastiques, en partenariat avec l'ADAGP, associe avec des lieux indépendants pilotés par des artistes ou de jeunes commissaires soucieux de renouveler les pratiques curatoriales pour donner une visibilité publique à une sélection de projets ayant bénéficié d’un soutien à un projet artistique du Cnap en les accompagnant dans le cadre d’une exposition.

logos-cnap-adagp-copieprivee.jpg

* Dans le respect des gestes barrières d'actualité. Accès soumis au pass sanitaire.

Vernissage jeudi 2 décembre à 18h

+ SOIRÉE PERFOMANCES & DJSET programmée par Elsa et Isis Lherm à partir de 20h sur les bancs publics de la Fabrique Pola

Jour 18 mille - Elsa et Isis Lherm à 20h

Les vestiges retrouvés lors de fouilles archéologiques ont enfin dévoilé un peu de leur mystère. Jour 18 mille est une performance imaginée par Elsa et Isis Lherm à partir des éléments de leur film de science-fiction PYR, qui sera projeté à la Fabrique Pola en février 2022. Elle met en scène les objets et outils imaginés et fabriqués pour ce film, presque comme un personnage à part entière, et à qui Elsa et Isis Lherm redonnent vie à l’occasion de cette intervention. 

 

Live Daria Galabriel à 20h30

Daría a trouvé son pseudonyme lors d’un voyage, en écrivant "Je donnerais" sur la partie charnue de sa main gauche. C'est dans une volonté poétique et social-utopique que se déploient ses premières compositions. « Suintante », l’EP en deux parties dont elle dévoilera en avant-première la seconde fraction, est un mélange de douces mélodies et de paysages textuelles, intégrant la nature comme un lieu de métaphores relationnelles parfois propre à l’amour… 

https://www.youtube.com/channel/UCt0epsxGiQ5k55iw2U13mcg/videos 

https://www.youtube.com/watch?v=wc2CwZi-rLw 

https://soundcloud.com/dariagalabriel

 

DJset pd de mort à 21h

https://m.soundcloud.com/pddemort

 

DJset Coralista à 22h30
Reggaeton - https://m.mixcloud.com/coralista/

+ Lancement de la revue THE FLESH 9 par Aarchivespress à la Supérette de la Fabrique Pola

Zébra3 invite la maison d’édition Aarchivespress pour le lancement de la nouvelle édition de sa revue THE FLESH. Aujourd'hui dirigée par Damien Mazières, elle rassemble à chaque nouveau numéro des textes et images d'artistes et critiques d'art d'univers multiples afin de créer une archive pluridisciplinaire et pluri thématique, comme un grenier encore mal rangé découvert au fil de la curiosité. Le numéro 9  présente les œuvres de Francis Alÿs, Ray Bradbury, William S.Burroughs, Jim Carroll, Arnaud Ducasse, Günter Günschel, Pati Hill, Siegfried Kracauer, Oliver Laric, Xavier Mazza-rol, Jim Morrison, Jean Sabrier, William Shakespeare, Survival Research Laboratories. Cette nouvelle édition de THE FLESH et autres éditions et multiples d'artistes seront en vente à la Superette de de la Fabrique Pola.