Wilfrid Almendra - Désiré - 2022

1% artistique  - Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires, Marseille (13)
Chantier en cours - Livraison fin 2022

Désiré est constituée de deux sculptures principales qui proposent un environnement accueillant et praticable, basé sur une constellation de onze sculptures hyperréalistes et sur une série de podcasts sonores, accessibles dans le bâtiment et le quartier environnant.
Son objectif est de faire du toit terrasse de l’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires un espace pluriel, transversal et convivial qui interagit avec l’architecture du bâtiment et le pourtour marseillais. L’œuvre repose sur deux grands massifs principaux, où président des formes circulaires et l’asymétrie. Chacun de ces blocs présente trois espaces : un espace vert fait d’une végétation évolutive et sauvage et deux espaces mis à la disposition des usagers. Ces massifs ont la particularité d’être construits grâce à la mise en place de pierres calcaires beiges apposées sur des fers à béton. Une partie de cette superposition peut s’assimiler à une table et pourra être envisagée comme un espace de travail ou de rencontre et l’autre partie, élaborant une surface pentue, appelle davantage à la détente et à l’expérience sensorielle. Différentes sculptures viennent compléter cet ensemble, entre organique, minéral et végétal, afin de construire une exploration poétique riche d’histoires potentielles autour d’un écosystème en évolution permanente. Jouant sur un trompe-l'œil sculptural qui vient troubler les perceptions du visiteur, des sculptures en fonte de métal seront insérés dans le paysage qu’informe l’œuvre : une paire de gants, un marcel, une paire de sandales, un Ipn, des limaces, un champignon et un paon organisent ainsi un jeu sur le réel et l’illusion autour d’objets liés, d’une part, à un espace de travail et, d’autre part, à un espace plus naturel. Ces sculptures traduisent une interprétation alternative de l’architecture de la Porte d’Aix ou de monuments marseillais : les différentes pièces qui se découvrent sur les deux grands massifs sont autant d’éléments qui peuvent s’apparenter à une relecture du bas-relief et le paon peut rappeler les grilles du Parc Chanot tout en apparaissant comme un motif décoratif qui transcende les cultures et relève d’une puissance d’évocation pour les enfants comme pour les adultes. De plus, chaque technique et chaque matériau utilisé sont très symboliques et renvoient à la ville de Marseille ou au monde de la construction et de l’artisanat.

 

Maîtrise d’ouvrage :  Ministère de la Culture - Direction générale des patrimoines

Conception artistique : Wilfrid Almendra

Maîtrise d’œuvre, fabrication : Zébra3

Matériaux : en cours

Dimensions : en cours